Modèle de communication

Communiquer, plus difficile qu’il n’y paraît

Communiquer mets en œuvre plus de difficultés et de freins qu’il n’y paraît. Communiquer, c’est la mise en relation de deux univers différents. Quand ces deux mondes se rencontrent et essayent d’échanger des informations, elles doivent disposer des mêmes codes, langages, grammaire, référence… Je vous propose un petit retour sur le modèle de Shannon.

Le modèle de Shannon

8 éléments entrent en compte dans ce modèle. Pour débuter, il faut un émetteur et un récepteur. Entre ces deux protagonistes il y a un message porté par un canal. Ce message a un sens et il peut parfois être perturbé par des bruits. Cet échange est effectué dans un contexte particulier. Le seul moyen pour les deux partis de s’assurer qu’il est compris est le feedback.

Le modèle de la communication de Shannon

L’émetteur

C’est celui qui est à l’origine du message. L’émetteur a une intention, mais il doit la transformer en un message avec le langage qu’il maîtrise plus ou moins bien. Il a une culture, une éducation et une expérience de vie qui influencent son expression. C’est sans compter sur l’aspect psychologique et les enjeux. L’émetteur possède une image de lui et il souhaite en donner une autre.

Modèle de la communication de Shannon : L'émetteur

Le récepteur

Il est le destinataire du message. Lui aussi possède ses propres, culture, éducation et expérience qui influencent sa perception des messages qu’il reçoit. C’est sans compter sur l’image qu’il a de l’émetteur et de celle qu’il souhaite donner.

Modèle de la communication de Shannon : le récepteur

Le message

C’est ce que l’émetteur souhaite transmettre au récepteur. Ce message possède un vocabulaire et une grammaire qui est propre au canal utilisé. Vous ne communiquez pas de la même manière par écrit qu’à l’oral… Il y a de grands enjeux autour de ce message qui dépendent de la maîtrise des deux protagonistes de la grammaire et du vocabulaire. Un dessinateur de bande dessinée est-il un bon scénariste ? Les codes ne sont pas les mêmes. La mauvaise maîtrise d’un code peut produire de grandes confusions. Comme vous l’avez constaté, l’orthographe n’est pas mon fort et certaines fautes peuvent prêter a des erreurs de compréhensions. Vous lisez le titre d’un journal :  L’HOMME TUE ou L’HOMME TUÉ ? Les accents sont des codes qui ont leur importance : LE PALAIS DES CONGRES ou 
LE PALAIS DES CONGRÈS ? Dans mes cours de typographies pour les journalistes au CELSA, je donnais des pages entières de coquilles pour sensibiliser à l’importance d’une bonne maîtrise des codes écrits.

Modèle de la communication de Shannon : Message, Canal, Sens

Le canal

C’est le support du message. Chaque canal de communication a ses codes et ses règles. L’oral nous semblent toujours plus facile à maîtriser car nous nous exprimons ainsi depuis notre jeunesse. C’est pourtant une erreur. Les codes de l’oral sont beaucoup plus complexes que ce que nous imaginons. Le canal le plus difficile à maîtriser est sans doute le téléphone. Nos sens sont limités par la distance et les feedbacks sont limités.

Le sens

C’est l’un des codes du canal de communication. Le sens peut être dénotatif ou connotatif. Le sens dénotatif est celui du dictionnaire. Le sens connotatif est celui de l’usage. Parfois ces sens se recouvrent, mais la plupart du temps ils divergent. Le sens connotatif est fortement influencé par la culture, par l’éducation ou par son expérience de vie. Par exemple, pour vous « une boutique bien achalandée » c’est :

  1. Une boutique avec beaucoup de produits (Sens commun : Connotatif)
  2. Une boutique avec beaucoup de clients (Sens du dictionnaire : Dénotatif)

Cette différence de perception est fréquemment la cause de quiproquos et d’erreur de compréhension. Le Svastika ressemble à la croix gammée au sens horaire près. Une personne ayant vécu dans un pays envahi par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale et que ses parents ou grands-parents l’on abreuvé de l’Histoires, peut aisément confondre les deux croix.

Le bruit

C’est tout ce qui empêche ou limite la compréhension du message. Ce bruit est fortement lié au canal. Par exemple, si j’imprime un tract et que lors d’une pluie des gouttes d’eau tombe dessus, des tâches peuvent empêcher la lecture de mon document. C’est un bruit. Plus prosaïquement, le bruit de la rue peut m’empêcher de comprendre ce que me dit le passant à mes côtés.

Modèle de la communication de Shannon : le bruit

Le contexte

Modèle de la communication de Shannon : le contexte

Ce contexte représente l’environnement dans lequel se déroule l’échange. Cet environnement peut être culturel, dû à l’éducation ou à l’expérience de vie des deux protagonistes. Un technicien habitué à s’exprimé dans son langage, lorsqu’il veut expliquer à un non technicien le travail qu’il fait, peut se trouver en difficulté pour se faire comprendre. Cela est dû à son incapacité à se mettre à la portée de son interlocuteur ET a son interlocuteur de comprendre les termes techniques utilisés.

Le feedback

Modèle de la communication de Shannon : Les feedbacks

Ce sont les signes volontaires ou non que nous dispensons lors d’un échange. Le fait de hocher la tête permet à mon interlocuteur de savoir que je suis son ce qu’il me dit. Un froncement de sourcil indiquera que je ne suis pas certain de comprendre. Les feedbacks sont nombreux et la maîtrise de leurs codes sont indispensable à l’efficacité relationnelle. Ces feedbacks sont : Verbaux, para-verbaux, non verbaux. Ils peuvent être posturaux, mimétique ou gestuels. Nous en reparlerons dans un autre article.

Conclusion

Maîtriser sa communication fait intervenir des très nombreux facteurs, conscients ou non. Nous ne pouvons pas tous les contrôler. Mais nous pouvons essayer de nous rapprocher d’une communication simple et sincère. C’est le premier pas vers l’assertivité.


#Cmorel #Formteur #DeveloppeurEconomique #ModelCommunication #Shannon #CanalCommunication #BruitCommunication #EmetteurCommunication #RecepteurCommunication #Feedbackcommunication #ContexteCommunication #CanalCommunication #Message #Communication

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :